APPEL MONDIAL À L’ACTION

Appel à l’action

Le volontariat durant la Décennie d’action

Préambule

Nous célébrons l’esprit du volontariat sous toutes ses formes et tenons à féliciter les volontaires du monde entier pour leurs actions, contributions et efforts, grâce auxquels nous progressons dans la réalisation des objectifs et principes constitutifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Programme 2030), afin que personne ne soit laissé pour compte.

Nous saluons l’énergie et l’ambition dont font preuve tous les acteurs pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD). Nous reconnaissons les difficultés causées par la pandémie à corona virus (COVID-19), et prenons acte des conclusions de la Réunion Technique Mondiale organisée du 13 au 16 juillet 2020 sur le thème « Réinventer le volontariat pour 2030 et au-delà ».

Nous saluons également l’action collective menée par les États membres des Nations Unies, le système des Nations Unies, les organisations coopérant avec les volontaires, la société civile, le secteur privé et le monde universitaire, qui travaillent à la mise en œuvre du Plan d’action pour intégrer le volontariat dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Et nous louons les progrès accomplis dans ce sens. Enfin, nous reconnaissons le rôle déterminant que jouent les volontaires dans la lutte mondiale engagée contre la pandémie de COVID-19.

Prenant note des progrès significatifs dans la poursuite des trois objectifs du Plan d’action (appropriation, intégration et mesure), nous nous engageons à redoubler d’efforts pour :
•    renforcer, grâce au volontariat, le sentiment que le programme de développement appartient à tous, sans distinction aucune fondée sur la race, la couleur, le sexe, la langue, la religion, les opinions politiques ou autres opinions, l’origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance, le handicap ou toute autre caractéristique, afin de garantir la réalisation des ODD ;
•    reconnaître la capacité des volontaires à contribuer à la réalisation des ODD en tant qu’innovateurs, entrepreneurs, leaders, spécialistes et partenaires de premier plan, et en tenir compte dans les plans nationaux, sectoriels et locaux ; et
•    mettre au point, tester et utiliser de nouveaux outils et méthodes pour mesurer et mieux appréhender l’échelle, la portée, ainsi que les retombées socioéconomiques du volontariat, dans l’optique de renforcer les connaissances dans ce domaine.

La vision : soutenir le volontariat durant la Décennie d’action pour atteindre les ODD

Le volontariat est un excellent moyen de transformer et d’accélérer la réalisation du Programme 2030 et des ODD. Durant la Décennie d’action, nous participerons à l’action collective des parties prenantes visant à :
•    mobiliser toutes les personnes, partout dans le monde ;
•    exiger la mise en place de mesures urgentes et ambitieuses ;
•    convertir les idées en solutions concrètes.

Dans cet appel à l’action, nous nous engageons à mettre en œuvre la vision du volontariat pendant la Décennie d’action et invitons tous les autres acteurs à suivre cette voie, à savoir :

•    reconnaître et valoriser pleinement la diversité des pratiques de volontariat, en particulier dans l’hémisphère Sud ;
•    cultiver le potentiel de transformation que recèle le volontariat ;
•    adapter les politiques de volontariat aux nouvelles pratiques de volontariat et à la situation en matière de développement durable ;
•    mieux intégrer le volontariat et l’action volontaire dans les politiques et les planifications, conformément aux approches inclusives adoptées au titre du Programme 2030 ;
•    inciter les parties prenantes à collaborer dans le cadre de partenariats et d’alliances afin que le volontariat soit un vecteur efficace de la réalisation des ODD ; et
•    encourager les acteurs à financer de nouveaux moyens d’autonomisation et de protection des volontaires, notamment des politiques et des dispositifs de garantie, en particulier dans le cadre du volontariat local et informel.

À travers cet engagement, nous contribuerons à la valorisation des principes du Programme 2030 en continuant à :

•    aller plus loin, en finançant des programmes de volontariat visant à renforcer la résilience des personnes et des communautés, dans le respect de la diversité ;
•    aller plus vite, en créant, grâce au volontariat, des partenariats inclusifs qui permettront de remédier plus rapidement à certains problèmes urgents, tels que les inégalités et le changement climatique ; et
•    avancer ensemble, en utilisant le volontariat comme vecteur d’expression et d’appropriation, en particulier pour les femmes et les filles, les personnes handicapées, les peuples autochtones, les réfugiés, ainsi que les autres groupes souvent considérés comme exclus.

Comment allons-nous mettre en œuvre cette vision ?

Au cours de la prochaine décennie, nous mènerons les actions suivantes :

1.    Élargir l’accès au volontariat et aux missions de volontariat dans les différents secteurs des ODD :
•    Renforcer la participation des volontaires, afin que ceux-ci soient davantage intégrés dans les différents secteurs d’intervention des ODD (communautés numériques, inclusion financière, villes résilientes, égalité des genres, cohésion sociale, etc.) ;
•    Valoriser le volontariat informel et son rôle dans la réponse aux grands enjeux mondiaux qui nécessitent des actions locales et axées sur les personnes, en mettant en avant les valeurs et les caractéristiques qui font sa spécificité ; et
•    Encourager le secteur privé à soutenir davantage les mouvements de volontariat.

2.    Valoriser et soutenir le volontariat informel ou ne relevant pas d’organisations établies :
•    Accroître les ressources destinées aux volontaires informels : mise en place d’espaces interactifs de développement des connaissances, de formation et d’information ; création de lieux d’échange d’idées et de conseils entre volontaires, en présentiel ou en ligne ; et mise au point d’outils et de réseaux permettant aux volontaires de mettre en commun leurs expériences et de créer un esprit de solidarité, même lorsqu’ils agissent seuls ; et
•    Inventer de nouveaux modes de participation, de coordination et de coopération qui respectent l’esprit du volontariat informel, en prévoyant par exemple des missions de renfort réalisées par des volontaires dans le cadre des plans de préparation aux crises, ou en incitant les volontaires à rester mobilisés au fil des différentes campagnes ciblées.

3.    Réduire les inégalités et les risques associés au volontariat :
•    Faciliter l’accès des plus démunis au volontariat, en veillant à ce que les politiques et les programmes financent les technologies nécessaires dans le cadre des activités ;
•    Renforcer l’égalité, la diversité ainsi que l’inclusion et démocratiser l’accès aux missions de volontariat, aux récompenses et aux certifications, en accueillant les personnes qui en bénéficieront le plus, par exemple les jeunes non scolarisés ou sans emploi ;
•    Promouvoir et mettre en œuvre des politiques, des dispositifs de garantie et des normes visant à éliminer les inégalités dans l’attribution des missions de volontariat et à s’assurer que les gains obtenus sont équitablement répartis entre les genres, les groupes d’âge et les groupes sociaux ; et
•    Garantir la sûreté et la sécurité des volontaires en instaurant de nouveaux modèles d’assurance et de soutien à la santé physique et mentale, tout en renforçant la protection des volontaires intervenant en situation de crise humanitaire.

4.    Renforcer l’appropriation des processus de développement par les peuples grâce au volontariat :
•    Mettre en place des structures et des initiatives de volontariat collectives, telles que des commissions volontaires, chargées d’examiner des questions de développement complexes ;
•    Intégrer les données et les retours des volontaires dans les processus de développement, en créant notamment des plateformes (numériques et non numériques) sur lesquelles les volontaires peuvent s’exprimer sur les questions qui les intéressent et partager leur expérience du volontariat ; et
•    Valoriser et soutenir les dispositifs pilotés par des personnes et les structures formelles et informelles œuvrant aux échelles locale, nationale et régionale (conseils de volontaires sur les ODD, groupes de dialogue social, etc.), grâce auxquels les volontaires et les organisations qui les soutiennent peuvent faire connaître leurs besoins et leurs priorités, donner leur avis et partager leurs expériences, conformément à l’approche inclusive adoptée.

5.    Mettre au point de nouveaux modèles de volontariat pour convertir les idées en solutions :

•    Mettre en place des espaces et des ressources pour encourager les spécialistes à pratiquer le volontariat (dans un cadre spécifique et pour une durée limitée) et diffuser leurs connaissances et compétences auprès des États membres et d’autres acteurs du développement, en vue d’élaborer de nouvelles solutions en matière de développement durable ;
•    Financer et développer à grande échelle de nouveaux modèles et outils permettant de mettre en œuvre des solutions en matière de développement durable qui répondent aux problématiques relevées par les volontaires sur le terrain ;
•    Appuyer la mise en place d’espaces virtuels informels où les parties prenantes (volontaires, responsables politiques, praticiens, chercheurs, et acteurs privés) peuvent échanger des idées innovantes en matière de volontariat afin d’accélérer la diffusion des connaissances, notamment celles des acteurs locaux, au-delà des cercles communautaires ; et
•    Continuer à mobiliser les ressources et les énergies, afin que les individus et les équipes puissent apporter des perspectives innovantes fondées sur des données en accès libre, en vue de transformer les idées en solutions.

6.    Mesurer l’incidence du volontariat sur le bien-être des volontaires et sur l’avancement du Programme 2030 :
•    Recueillir des données nationales sur la participation afin de déterminer le profil des volontaires et les rôles qui leur sont confiés, en particulier, en s’appuyant sur les normes et les outils mis au point par l’Organisation internationale du Travail ;
•    Diversifier les méthodes visant à mesurer les coûts et les gains du volontariat, non seulement pour les organisations qui accueillent des volontaires, mais également pour les volontaires eux-mêmes et pour la société dans son ensemble, et promouvoir des méthodes d’évaluation sensibles aux spécificités culturelles ; et
•    Perfectionner les modèles d’impact, afin que les responsables politiques comprennent les bienfaits durables du volontariat à tous les niveaux de la société, puissent évaluer l’efficacité relative des différents modèles et méthodes employés, et reconnaissent l’importance du volontariat, ce qui améliorera la cohérence des politiques et la prise en compte du volontariat par les décideurs.

7.    Cibler les secteurs d’intervention des ODD qui présentent des lacunes ou des difficultés :
•    Recourir aux pratiques, méthodes et modèles de volontariat pour combler les lacunes ou résoudre les difficultés dans certains secteurs d’intervention des ODD aux échelles mondiale, régionale, nationale et locale, notamment en intégrant ceux-ci dans les stratégies et les planifications nationales, sectorielles et locales ; et
•    Mieux prendre en compte l’éventail des méthodes spécialement conçues pour réinventer le volontariat, ainsi que leur potentiel de transformation et d’accélération, dans les processus et les trajectoires visant l’atteinte des ODD pilotés par les États membres, en allant au-delà de la valeur ajoutée des interventions et des projets constitués uniquement de volontaires.

Comment se déroulera cette collaboration ?

•    Nous faisons appel à l’engouement, à l’engagement, au leadership, à la créativité et à l’innovation de toutes les parties prenantes, notamment les États membres des Nations Unies, le système des Nations Unies, les organisations accueillant et travaillant avec des volontaires, la société civile, le secteur privé et le monde universitaire. À cet égard, nous les invitons à réinventer avec nous le volontariat pendant la Décennie d’action.
•    Nous invitons les volontaires du monde entier à faire preuve d’un engagement et d’une solidarité renouvelés pour contribuer à la réalisation des ODD.
•    Nous encourageons la publication de nouvelles données et connaissances dans le but de renforcer le rôle et l’importance du volontariat pour la réalisation du Programme 2030, ainsi que l’octroi de financements pour appuyer la production de données et de connaissances, en particulier dans l’hémisphère Sud.
•    Afin de redynamiser le volontariat dans le cadre des ODD, nous préconisons la multiplication et la diversification des programmes de collaboration, d’alliances et de partenariats (nord-sud, nord-nord, sud-nord et sud-sud), qui permettront de mettre en commun, plus rapidement et avec plus de souplesse, un large éventail de points de vue, compétences et modèles.
En fixant le cap vers 2030 et au-delà, nous voulons célébrer l’esprit du volontariat sous toutes ses formes et saluer les actions, les contributions et les efforts des volontaires du monde entier pour réinventer le volontariat dans le cadre du Programme 2030 pendant la Décennie d’action.